open[x]close

Recent articles

/ ?>

Premier dimanche

Il fait très chaud. Les ouvriers travaillent toujours. Je n’échappe pas aux bruits de chantier, permanents. Je crois que D&Z ne les entendent plus.
Pelles. Scies. Bruit sourd d’un quelque chose d’extrêmement lourd tombant. Et encore. Puis une voiture qui vient se garer, le conducteur laisse le volume de la musique à fond, qui couvre le moteur, qui couvre la scie. Si je sors de ce quartier tranquille (sans ironie) alors c’est le flot de voitures, des grues encore plus gigantesques, des trous encore plus grand cachés derrière des palissades en métal hautes d’au moins 3 mètres.

One Response to “Premier dimanche”

  1. louis-marie Rousseau says:

    Dimanche, Terminal E. Ici aussi les grues sont toujours là ! Mais tout fonctionne, les portes automatiques expulsent les voyageurs vers leurs attendants… et parmi eux : Lila ! Retour de Djibouti … Paris, il est cinq heures, j’ai déjà sommeil….

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>